Galette des rois : cette raison étonnante pour laquelle la fève est interdite aux États-Unis

0
247

Pour célébrer l’Épiphanie, chaque pays a ses coutumes. En France, on aime déguster une galette des rois à la frangipane. Pour le plus grand bonheur des expatriés et des locaux, cette tradition s’est exportée outre-Atlantique et les pâtissiers vendent aux États-Uni des galettes et brioches à la frangipane, aux fruits ou encore au chocolat. Mais attention, si vous décidez d’acheter une galette des rois sur place, vous risquez d’être déçues au moment de la découpe. Et pour cause, il n’y a pas de fève dans les galettes.

Aux États-Unis, un aliment comestible ne doit pas contenir d’éléments non-comestibles

Si on adore savourer une part de galette ou de brioche pour partager un moment gourmand entre amis ou en famille, chacun d’être nous rêve aussi secrètement de trouver la fève et d’être désigné roi ou reine du jour. Mais aux États-Unis, pour des raisons de sécurité, les galettes sont vendues sans fève, comme l’explique le Wall Street Journal.

L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux considère en effet qu’un aliment comestible ne doit pas contenir d’éléments non-comestibles. Considérés comme dangereux, ces aliments ne peuvent donc pas être vendus sur le sol américain. C’est le cas par exemple des Kinder Surprise. Malgré la volonté de Ferrero de voir ces petits œufs en chocolat commercialisés aux États-Unis, ils sont strictement interdits à la vente. L’Agence considère que les enfants pourraient s’étouffer avec le jouet caché dans l’œuf.

Les pâtissiers veulent se protéger des poursuites

Pour l’Agence américaine, la galette des rois fait partie de la même catégorie que le Kinder Surprise. En revanche, elle n’a pas émis d’interdiction ou de régulation spécifique quant à la fève contenue dans la galette. Mais face au risque d’étouffement, ou au risque de se casser une dent, les pâtissiers ont décidé de ne pas cacher de fève dans leurs galettes. Le consommateur pourrait facilement porter plainte contre son pâtissier qui préfère donc se protéger d’un procès.

Pas de fève dans les galettes : quelles alternatives ?

Au lieu de cacher la fève dans la galette des rois avant cuisson, les pâtissiers préfèrent donc la vendre séparément, comme c’est le cas de la Maison KayserCertaines chaînes françaises comme Paul acceptent de cacher la fève dans la galette, en prenant garde à bien l’indiquer sur l’emballage. Enfin, Le Pain Quotidien (chaîne belge) cache des fèves comestibles dans les galettes (amande enrobée de chocolat).

Femme actuelle

Leave a reply