L’ex de Britney Spears a manifesté avec les partisans de Donald Trump

0
12

Britney Spears n’a pas toujours fait les bons choix côté cœur, notamment lorsqu’elle avait épousé, après une soirée à faire la fête à Las Vegas en 2004, son ami d’enfance Jason Allen Alexander. L’interprète de Toxic doit en tout cas être ravie que cette union ait été annulée après 55 heures, puisque son ex se trouvait parmi les partisans de Donald Trump à s’être massés devant le Capitole mercredi.

Visiblement très fier, Jason Allen Alexander a publié un selfie au milieu des manifestants sur son compte Facebook, bonnet « Trump 45 » vissé sur la tête, avant que la situation ne dégénère.

Il avait précédemment annoncé s’y rendre via une vidéo sur laquelle il avait ajouté : « Où sont tous mes patriotes ? Je suis dans le train Trump. Que raconterez-vous à vos petits-enfants ? »

L’enquête du FBI

Eh bien, certains seront sans doute ravis de pouvoir dire à leur descendance qu’ils n’ont pas pris part à ce coup de force avec pour figure de proue celui qui se fait appeler « QAnon Shaman » et est adepte du wotanisme, un mouvement identitaire néo-paganiste qui s’en remet à Wotan, autrement connu sous le nom d’Odin (le père de Thor dans la mythologie germanique). Quant à Jason Allen Alexander, il va peut-être devoir s’expliquer avec le FBI avant toute chose.

Le bureau fédéral américain recherche toutes les personnes ayant pénétré dans l’enceinte gouvernementale. Aucune image ne montre pour l’instant l’ex-mari de Britney Spears à l’intérieur du Capitole ou en train de saccager l’édifice. Comme le rappelle NBC News , Donald Trump avait lui-même annoncé, lors des manifestations provoquées par la mort de George Floyd en juillet dernier, que « tout agitateur ou manifestant qui vandalise un bâtiment fédéral doit être poursuivi avec un minimum de 10 ans de prison ». Le Capitole est un bâtiment fédéral.

20 minutes

Leave a reply