Risque de débordement des hôpitaux : 300 cas sévères traités dans les CTE

0
13

Les nouveaux cas positifs au coronavirus s’amoncèlent de jour et en jour et ils pourraient aller crescendo si rien n’est fait. Cette alerte émane du Pr. Mamadou Diarra Bèye, directeur du Samu national qui s’exprimait sur la situation de la pandémie du covid-19 au Sénégal. Selon lui, la situation est très pesante pour le personnel soignant lequel commence à être débordé.

«La situation est très difficile pour la population et pour les soignants tout bonnement parce les cas augmentent de jour en jour, en moyenne une centaine par jour et dans tout le pays. Et ce qui est à noter également c’est l’augmentation de plus en plus en notable des cas communautaires. Ce qui témoigne de la circulation active du virus dans la population», a-t-il indiqué.

Sur sa lancée, Pr Bèye explique que trouver une place libre en réanimation est un défi du fait que d’autres patients souffrant d’autres pathologies y sont aussi traités. «Ce qui fait que le nombre de lits se met très rapidement en tension».

S’exprimant sur les Centres de traitement épidémiologique (CTE) ouverts un peu partout à travers le Sénégal, l’expert médical informe qu’ils hébergent actuellement 300 patients sévères. Ces derniers, ajoute-t-il, «consomment énormément d’oxygène, avec 10 à 15 litres par minutes ». Plus encore, «quand on est en surveillance continue, c’est un à trois soignants par patient et ceci de façon très rapprochée. Cela peut donc expliquer la charge de travail».

Leave a reply