Comment Lin Xiwei, ressortissant chinois, exportait frauduleusement les pièces de 100 FCFA

0
42

La Division des investigations criminelles (DIC) a établi que Lin Xiwei, ressortissant chinois, arrêté dans l’affaire des salles de jeux avec machines à sous, était au cœur d’une mafia. Selon le modus operandi révélé par Libération, le ressortissant chinois exportait frauduleusement les pièces de 100 F CFA vers la Chine. Une fois là-bas, les pièces étaient fondues et d’autres matières en étaient fabriquées y compris des pièces de 500 F CFA réinjectées dans le marché monétaire de la zone F CFA. La pratique avait causé déjà courant 2020, une pénurie de pièces de monnaie, au Cameroun. A tel point que la Banque centrale de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) avait annoncé le lancement d’investigations suite à son 4e comité de politique monétaire tenu à Yaoundé.

Le mis en cause, arrêté au Sénégal, avait installé des machines à sous dans plusieurs localités du pays, entre Tivaouane Peulh, Saint-Louis, Thiès, Toubab Dialaw, Karang, Kaolack, Keur Ayib,…

Lors de son interrogatoire, il a expliqué avoir importé 150 machines à sous d’une valeur de plus de dix millions F CFA. Pour les formalités de dédouanement, il a dit avoir mis le container au nom de Massamba Gaye Ndiaye. Ce dernier, auditionné en même temps que les sieurs Ousmane Koné, Amath Gaye et Ismaïla Mbaye, a nié les faits, révélant que Lin Xiwei, par des moyens jugés frauduleux, pouvait amasser entre 1 et 1,5 million F CFA, par jour, dans l’exploitation des machines et de l’argent constitué de pièces de 100 F CFA stocké dans des sacs en tissus qu’il gardait chez lui.

Toutes les personnes arrêtées dans l’affaire, Lin Xiwei, Massamba Gaye Ndiaye, Mouhamadou Diop, Ndiaga Thiam, Aly Dieng, Serigne Saliou Diom, Ousmane Kane, Amath Gaye, Moustapha Bass, Ismaïla Mbaye, Sokhna Khady Mandiang et Fatou Siw, ont été mises à la disposition du procureur de la République.

EMEDIASN

Leave a reply