Russie: à la Douma, les nouveaux députés communistes vont se battre au niveau législatif

0
20

En Russie, le Parlement russe, la Douma, effectue sa rentrée après les élections législatives du mois dernier. Le parti du Kremlin Russie unie l’a emporté avec près de 50% des voix, mais l’autre parti gagnant, le parti communiste, s’est engagé dans un bras de fer avec le Kremlin, en dénonçant des irrégularités liées au vote électronique à Moscou.

D’ordinaire prompt à suivre les orientations du président Poutine, le parti communiste russe a dénoncé avec vigueur, le mois dernier, les nombreuses irrégularités apparues à Moscou lors des résultats des votes en ligne des élections législatives.

Le parti communiste avait obtenu 18% des voix, un record. Mais certaines victoires lui auraient été volées en falsifiant les résultats. S’en sont suivies des manifestations, des arrestations et des critiques virulentes du pouvoir par des cadres du parti.

Limiter la répression par le pouvoir

Mais, souhaitant éviter l’opposition frontale au président russe, les nouveaux députés avalent la couleuvre et souhaitent désormais se battre au niveau législatif. « Le fait est que la Douma a promulgué 20 lois répressives l’année dernière, dirigées contre les gens, contre la démocratie et au final, contre la Constitution, affirme Youri Sineltchkov, député communiste. Pour lutter contre ça, nous avons déjà commencé à préparer des projets de loi, que nous espérons déposer au Parlement d’ici trois à quatre semaines. »

Pour le Kremlin, les communistes ont fait l’erreur d’appeler à descendre dans la rue. Cette volonté affichée de ne plus en découdre qu’au Parlement devrait permettre aux communistes de limiter la répression par le pouvoir. Le chef du parti a rencontré plusieurs fois Vladimir Poutine ces derniers jours, marque que les communistes devraient rapidement rentrer dans le rang.

RFI

TagsDouma

Leave a reply