Variant Omicron: Israël interdit l’accès à son territoire aux étrangers

0
15

Pour tenter de contrer la propagation du nouveau variant Omicron, Israël emploie les grands moyens en interdisant l’accès à son territoire à tous les étrangers et en imposant toute une série de restrictions qui entreront en vigueur ce dimanche à minuit et pour 14 jours.

Le gouvernement de Naftali Bennet applique le principe de précaution à la lettre. Bien que relativement peu touché par le moment par le variant Omicron avec seulement sept infections recensées.

Les autorités ont réimposé des mesures drastiques pour établir un cordon sanitaire aux frontières. Les étrangers ne peuvent plus venir en Israël pour une période d’au moins deux semaines.

Les Israéliens ne sont pas non plus épargnés : il leur est interdit de se rendre dans 80 États africains. Une quarantaine de trois jours et deux tests sont imposés pour ceux qui rentrent d’autres pays, y compris ceux qui ont eu une troisième dose de vaccin.

Le Shin Beth, le service de sécurité intérieure, a reçu de nouveau l’autorisation de se livrer a un traçage digital à partir des téléphones de personnes infectées par le virus sud-africain afin de retrouver la trace de tous ceux qui ont été en contact avec elles. Cette pratique avait été abandonnée l’an dernier à la suite de plaintes sur la violation de la vie privée.

Pour les autorités, tout ce dispositif doit rester en place jusqu’à la mi-décembre, le temps de  recueillir assez de données pour déterminer si les vaccins existants permettent d’éviter les cas graves et les décès dus au nouveau variant Omicron.

RFI

Leave a reply